RENAULT RETAIL GROUP PARIS ENTREPRISES

TCO : Les points clés pour réduire les coûts

Outre le prix d’achat, il faut prendre en compte à combien s’élèvera le prix à l’usage. Ce coût d’utilisation comprend l'entretien, l’assurance, le carburant et les frais divers. Il englobe tous les postes de dépenses engendrés par l’utilisation et la détention d’un véhicule. C'est que l'on nomme TCO (Total Cost of Ownership, à traduire Coût total de possession).

 

 Pourquoi être attentif au TCO?

 

Suivre le TCO  représente  des sources d’économies potentielles considérables. En ces périodes économiques chahutées, il convient de contenir  les coûts  et de regarder avec attention chaque composante de ces coûts. Si beaucoup de progrès ont été réalisés depuis une dizaine d’années, il reste encore des marges de progression importantes.

Il convient donc d’intégrer d’autres coûts comme l’assurance, la sinistralité, l’entretien, les pneumatiques, les frais de remise en état et la consommation de carburant. Celle-ci pèse selon les flottes entre  20 et 30 % du TCO, et ce poste se révèle très inflationniste alors que le prix du baril flambe.

Cela dit les TCO sont rarement comparables d’une flotte  à l’autre. La répartition des postes ne sera pas identique  entre le parc d’un groupe pharmaceutique qui dispose surtout de véhicules pour ses commerciaux, et celui d’un spécialiste du BTP qui roule en utilitaires.

La fiscalité reste souvent le 1er levier d’optimisation des coûts, la limite des 140 g au delà de laquelle la TVS passe de 5.5 à 11.5 euros par gramme est  bien souvent  devenue la règle pour un grand nombre de gestionnaires.

 

Comment optimiser le TCO?

 

  • Préférer des modèles économiques

En vous appuyant sur les outils d’orientation des choix dont dispose votre loueur, vous pouvez optimiser votre TCO. Sur ce type de choix, il y aura toujours des économies à faire grâce aux nouveaux modèles plus propres et moins énergivores proposés régulièrement par les constructeurs par exemple. Par exemple, si vous optez pour un véhicule aux faibles émissions de CO2, vous réduisez votre taxe CO2, augmentez la déductibilité fiscale du véhicule et consommez moins de carburant. 

 

  • S'accorder avec les besoins de son équipe

Pensez à choisir les véhicules selon les besoins de vos collaborateurs. Pour des techniciens effectuant des tournées de dépannage, des utilitaires ergonomiques et suffisamment grands seront bien adaptés. En revanche, des commerciaux pourront se satisfaire de modèles plus compacts. Enfin, il peut être intéressant de souscrire certaines options, telles que le régulateur de vitesse, ou encore l'indicateur de consommation.

 

  • Choisir le bon carburant et gérer la consommation

La baisse de consommation d’un véhicule a un impact direct sur le TCO. Ainsi, d’après certaines statistiques, une baisse de 1 litre aux 100 km fait économiser 25€ par mois sur le TCO alors qu’une baisse de 10 centimes du prix du carburant impacte le TCO à hauteur de 20€ par mois.

Beaucoup  d’entreprises adoptent le reflexe « carte carburant », elle devient un élément indispensable d’un suivi efficace des consommations. Passer un accord cadre avec un pétrolier conduit aussi à mieux maîtriser les coûts de carburant, cela dit l’approche la plus rentable consiste à choisir en amont les véhicules les moins gourmands.

 

  • Ne pas négliger la pressurisation des pneus 

Les pneumatiques ont un impact majeur sur la consommation. Bien les choisir et les entretenir est donc indispensable. Il faut rester vigilant sur leur entretien car  tous n’ont pas la même taille, certains pneus larges peuvent pénaliser le coût global.